Un nouveau Master à L’Ecole Nationale d’Agriculture de Meknès

Un nouveau Master à L’Ecole Nationale d’Agriculture de Meknès

L’Ecole Nationale d’Agriculture de Meknès va accréditer un nouveau master alliant développement durable du secteur oléicole et sécurité alimentaire. Cette nouvelle formation a pour préoccupation majeure la garantie de la qualité des produits oléicoles marocains et de leur sécurité sanitaire depuis leur production et transformation en amont jusqu’à leur distribution en aval. Ce projet serait sous la coordination de Mr. Bajoub Adil.

Les projets Recherche et Développement (R&D) ne manquent pas à l’ENA de Meknès à l’approche de l’année académique 2022-2023.  Parmi ces projets, et grâce à la création d’un tout nouveau laboratoire dédié « au contrôle de la qualité et de la sécurité sanitaire des aliments et la valorisation des sous-produits de l’agro-industrie marocaine », l’équipe AcopTech ENA Meknès (Technologie et Chimie des Aliments et des Co-produits) compte inaugurer la mise en place du nouveau master sur la sécurité sanitaire des produits oléicoles au cours de l’année à venir. Ainsi, l’ENA de Meknès pourra s’enorgueillir d’offrir encore une fois dans le secteur oléicole, une formation innovante dans les domaines de la production des olives de tables et de l’huile d’olive vierge et du contrôle de la qualité et la sécurité sanitaire de ces produits.

Partenaire stratégique du secteur oléicole marocain, fidèle à son engagement pour œuvrer en faveur de son développement durable et de la valorisation et la promotion des produits oléicoles marocains, et en alignement avec les orientations de la nouvelle stratégie du Royaume «Génération Green 2020-2030», l’ENA de Meknès sera désormais un établissement de référence à l’échelle nationale et internationale dans la formation de jeunes diplômés spécialisés dans la production des olives de tables et l’huile d’olive vierge, le contrôle de leur qualité et sécurité sanitaire et la valorisation des sous-produits oléicoles.  

Le secteur oléicole revêt une importance toute particulière au Maroc. Grâce aux efforts consentis durant les dernières années dans le cadre de la stratégie nationale du Plan Maroc Vert, l’olivier devient la première richesse arboricole du Maroc en couvrant plus de 55% de la superficie arboricole marocaine (soit environ 1,098,000 ha). La filière oléicole participe à hauteur de 5% dans la formation du produit intérieur brut (PIB) agricole et à hauteur de 15% aux exportations agroalimentaires nationales. Elle contribue à combler le déficit du pays en matière d’huiles alimentaires à hauteur de 16%. Elle procure également une activité agricole intense permettant de générer près de 100,000 emplois permanents et 15 millions de journées de travail par an, et contribue ainsi, en une forte proportion, à la formation du revenu d’une large frange de petits agriculteurs, au dynamisme et à l’animation du tissu rural dans plusieurs régions marocaines où l’oléiculture constitue la principale source de revenu pour plus de 450,000 exploitations agricoles marocaines. Néanmoins, et en dépit des avancées techniques et technologiques que manifeste ce secteur durant ces dernières années, les entreprises oléicoles marocaines restent toujours confrontées à de nombreux défis. Elles doivent notamment répondre aux nouvelles contraintes de réglementations nationale et internationale de qualité et de sécurité alimentaire, dans un contexte de compétition internationale de plus en plus acharnée. Face à ces enjeux, la filière oléicole marocaine ne peut envisager son avenir sereinement qu’en tablant sur des professionnels bien formés et engagés pour garantir une meilleure productivité et rentabilité des entreprises oléicoles et une excellente image des produits oléicoles marocains sains et de meilleure qualité.

Compte tenu de ces nouvelles réglementations, un besoin en compétences nouvelles s’est naturellement fait ressentir. A travers l’écoute des principaux acteurs de cette filière, l’équipe AcopTech ENA Meknès s’est ainsi proposée pour répondre à cette problématique en formant des compétences nouvelles grâce à la mise en œuvre de ce nouveau master tourné vers les métiers du secteur oléicole.  

Baptisé Master du Programme Erasmus+, et ouvert aux meilleurs étudiants marocains et étrangers, ce master sera l’occasion de former de futurs cadres à la pointe d’un savoir-faire spécifique et innovant axé sur l’amélioration de la productivité des entreprises oléicoles et de la qualité de leurs produits, la valorisation des sous-produits générés par ces entreprises et le contrôle de la qualité et la sécurité sanitaire des produits oléicoles marocains.

Ce master est le fruit d’un partenariat établi dans le cadre du projet ERASMUS+ CBHE (618518-EPP-T-2020-1-PT-EPPKA2-CBHE-JP), intitulé : « Sécurité sanitaire des aliments en Méditerranée, (FoSaMed) » et dont l’objectif principal est de renforcer la capacité des établissements d’enseignement supérieur marocains, en promouvant l’éducation inclusive par le développement de programmes et la formation des enseignants sur la sécurité sanitaire des aliments. Ce partenariat associe l’ENA de Meknès à trois autres établissements d’enseignement supérieur marocains (l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II, l’Université Ibn Tofail et l’Université Mohammed Premier), et à trois partenaires européens (l’Université d’Évora (Portugal), l’Université de Barcelone (Espagne) et l’Union des Universités de la Méditerranée (Italie).

Coordinateur du projet FoSaMed au niveau de l’ENA de Meknès, le Professeur Bajoub Adil, ingénieur agronome, lauréat du Master en Oléiculture et Oleiotechnie (Université de Cordoue, Espagne) et docteur en contrôle de la qualité, la pureté et l’authenticité de l’huile d’olive (Université de Grenade), ne cache pas sa satisfaction et sa fierté de pouvoir enfin établir un tel master dans cette école qui l’a formé et ce, après plusieurs mois de dure préparation en collaboration avec les partenaires marocains et étrangers. D’après lui, cette formation, accessible sur concours dès la post-licence, est construite avec et par des acteurs et experts de la filière oléicole nationale et internationale. Etant dispensée par des enseignants et praticiens experts de renommée nationale et internationale, cette formation repose sur une alliance unique d’enseignements théoriques et pratiques avec la participation d’un parterre de professionnels et d’ingénieurs spécialisés dans les différents maillons de la chaine de valeur du secteur oléicole, pour permettre aux étudiants de développer des connaissances, des compétences et un réseau professionnel pour lancer une carrière au Maroc et à l’international.

Pour plus d’information et pour rester à jour sur les nouveautés sur ce master, la pages web de l’équipe du projet FoSamed (http://www.fosamed.eu/) et ses pages sur les réseaux sociaux

Facebook : https://web.facebook.com/Fosamed-project-100397792458153.

Linkedin :  https://www.linkedin.com/in/fosamed-project-23710a219/  sont actualisées quotidiennement. N’hésitez pas à les suivre. 

AgromActus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *